Publié par
Jaleo

Louis Winsberg, “Jaleo” rend hommage à Paco à l’Espace Tonkin

Louis Winsberg a reformé son groupe fétiche “Jaleo” pour un troisième album : “For Paco”, en hommage à Paco De Lucia, le grand artiste qui l’a énormément influencé tout au long de sa carrière.
Dans cet album qui lui apparaît comme le plus abouti, il navigue entre flamenco et jazz avec des influences hispaniques et indiennes. Louis a une belle collection de guitares dont certaines ont été crées en collaboration avec Hervé Prudent, le fameux luthier de Besançon. En parallèle, il vient de participer à “Express Europa”, un projet aux côtés de Jean-Pierre Como, Stéfano Di Battista, Jérôme Regard, Stéphane Huchard aux instruments et Hugh Coltman ainsi que Walter Ricci au chant.

Sur la scène de l’Espace Tonkin, en clôture du vingt-huitième festival “Les Guitares”, une foule d’instruments attend les musiciens :
Louis Winsberg aux guitares, Alberto Garcia assure le chant et accompagne à la guitare (prêtée par Louis à cette occasion), Sabrina Romero chante, danse et joue du cajon, Cédric Baud joue du saz (luth à manche long), de la mandoline et des guitares, Stéphane Edouard assure les percussions.

for-pacoLouis attaque le concert par un long solo de guitare sur Podemos, rejoint par Sabrina qui chante et danse puis par les autres musiciens. Ensuite le morceau For Paco laisse une belle place au chant d’Alberto et de Sabrina suivi de Sentimiento plus axé sur le chant et les percussions. Un duo de saz : Saz y saz rebaptisé Libertad permet d’apprécier la variété classique et la version basse de cet instrument. Une buleria bulerhinala aux accents indiens nous livre un beau duo entre Stéphane aux percussions et Sabrina à la danse flamenca. Puis ils envoient la sauce dans Salsita puis Pescador et Jerez sur lesquels Cedric Baud nous fait une démonstration de son talent sur des guitares de toutes tailles. Pour le rappel, Louis propose de choisir un entre la version longue ou courte d’un medley. Il commence par une berceuse dédiée à sa fille Paloma (dix ans) qui a dessiné le papillon de la couverture de l’album.
Jaleo termine avec la version longue du medley sous les acclamations du public.

jazz-rhone-alpes-jaleo-for-paco
Chérif Meflah & photos Marion Tisserand pour
Jazz-Rhône-Alpes.com… l’info du jazz vivant

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer